La campagne low cost de Villepin

Les boîtes du CAC 40, Alstom, Veolia et d’autres, en ont ras le bol de payer de gros honoraires d’avocat à l’ancien bras droit de Chirac, et lui diront bientôt d’aller se faire financer ailleurs. Révélations sur les difficultés financières du candidat Villepin, qui annonce faire une campagne «modeste» mais ne peut pas faire autrement. Lire l’article sur charliehebdo.fr