Alexandre, le charme discret de la gauloiserie (copinage)

«Un livre met enfin en lumière cet obsédé du crustacé. C'est ahurissant» Catherine

Venez découvrir l’oeuvre d’Alexandre au Musée de l’Erotisme de Paris (72, bd de Clichy, 75018) à partir de ce soir: exposition de ses meilleures cartes postales grivoises et dessins de presse jusqu’en mai prochain.

Et, pour détendre l’atmosphère au pied du sapin, pensez à y déposer le livre de Manu Boisteau, Alexandre, le charme discret de la gauloiserie (éditions Les Echappés, 29 euros)
> Pour l’acheter sur la boutique en ligne 

Une réflexion au sujet de « Alexandre, le charme discret de la gauloiserie (copinage) »

Les commentaires sont fermés.