Pas de Zorro sur Flicbook

L’âge Bisounours de Facebook, le réseau social où l’on «share» ce qu’on «like» avec ses «friends», c’est fini: bienvenue dans la grande communauté Flicbook. > lire l’article sur www.charliehebdo.fr

4 réflexions au sujet de « Pas de Zorro sur Flicbook »

  1. J’y vais de moins en moins pour tout dire.
    Et ce n’est pas propre a FB, mais a la plupart des réseaux sociaux (voire même des sites quel qu’ils soient).
    Dérive liberticide de prétendus libertaires toujours en quête de chasser du « fasho » en devenant eux meme le mal contre lequel il prétendent vouloir se débarrasser.

    Délations, calomnies etc….on en voit de plus en plus sur le net….dommage.

    Pourquoi pas un article tenez ? Ce serait amusant ?!

  2. C’est tres mauvais. Facebook ne voulez pas liberte de discours, mais gain personell.
    Evenements comme ces faire-moi penser sur supprimer mon compte. Peute-etre je vais.

    Je m’excuse mauvais grammaire. Je suis Americain.

  3. Comment en est on arrivé là? Il est étrange comme c’est toujours des personnalités et/ou des journaux que les « biens-pensants » critiquent qui se font emmerder (vous m’excuserez de cette vulgarité) par un réseau social qui se targue d’être le vecteur de la liberté d’expression? D’autant que les arguments qu’il avance et un tentinet tirer par les cheveux au regard de toutes les pages commerciales (ou non) qui s’y trouvent?!
    Toute cette agitations autour des pseudos cache, selon moi, une tentative désespérée de contrôle sur ce qui pourrait être appeler « le politiquement incorrect et dérangeant » pour les divers sensibilités des pouvoirs en place de part le monde ; du lobbying en quelque sorte. Je suis loin d’adhérér à une théorie du complot quelqu’elle soit (théorie très à la mode en ce moment, vous en conviendrez) mais quand on regarde d’un tout petit peu plus près, ça y ressemblerait presque.
    Pour être franche, cette mouvance liberticide et rétrograde de la société soutenue par nos dirigeants me fait très peur pour notre avenir.

Les commentaires sont fermés.