On vous lit aussi

Dans le courrier des lecteurs de la semaine, reçu sur redaction@charliehebdo.fr :

— des dessins et des brèves autour du gag que tout le monde a trouvé avant tout le monde, «Houston, on a un problème!»

— Encore des courriers, plus ou moins sympathiques (“il y a vraiment  des charters qui se perdent……», nous écrit Jacqueline qui ne doit pas lire Charlie trop souvent) à propos de la pseudo-lettre ouverte de «Charlie» à M. Moussaoui, diffusée par le site des partisans de Marine Le Pen. Merci de lire par ici notre mise au point sur ce faux courrier

— On a reçu de la part de Victoire, élève en seconde, cette drôle de fable animalière qui «montre que contrairement à ce que l’on dit, les jeunes s’ intéressent aussi à la politique!»:
Le Taureau et l’Eléphant
Un taureau était de toutes les corridas,
Sa femme, vache opulente, le couvait l’air béat.
Elle savait les donzelles qu’il traînait à ses basques,
Mais fermait ses beaux yeux sur toutes ses frasques.
Seul lui importait que son taureau volage
Soit de l’arène le vainqueur,
Quitte à lui briser le cœur,
Pourvu qu’il sût rester au sommet des sondages :
Tu seras président de la République
Lui sussurait-elle d’une voix sardonique.
Pourquoi se méfier
Comment ce pachyderme lui passerait-il devant ?
Mais c’était sans compter une brune Gazelle,
Femme de ménage au Sofitel…
C’est ainsi que le Taureau perdit de sa superbe
Et tomba de bien haut.
Le gros Babar sous le pied lui coupa l’herbe,
Et à sa place put ainsi faire le beau.
Pour en politique être le gagnant,
Mieux vaut-être un Eléphant prudent
Qu’un Taureau pédant,
N’en déplaise à sa rombière
Que toute cette histoire fait braire.

— Cabu se fait cordialement engueuler par Bernard, à propos de ce dessin: «Une interprétation des paroles de La Marseillaise non seulement fausse, mais injurieuse pour les révolutionnaires.» On n’est pas historiens, mais on peut quand même rester perplexe devant l’exégèse recommandée par Bernard, sur le site
http://stephane.bougere.over-blog.com.

6 réflexions au sujet de « On vous lit aussi »

  1. Гы-гы, il lui rester de perdre son boulot… Nicolas Sarkozy est le fils de Pal Sarközy de Nagy-BocsaN 3, immigré hongrois

  2. Mettre un lien sur un site aussi beauf que celui dont l’adresse commence par stephane.bougere.etc ça craint. Vraiment le site de cacou qui aurait roulé en renault12 avec siège léopard dans les années 70, avec des sons pourris et des animations gif dignes des pires soirées karaoké, vous lui faites de la pub là, enlevez-ça vite. Quant à le lire ? Ca va pas la tête.

  3. pendant la periode de la restauration Marseillese fut interdite et remplacee par la Parisienne, en seconde republique – Partant pour la Syrie – elle n’est revenue que pour la 3-ieme R

Les commentaires sont fermés.