On vous lit aussi

Dans le courrier des lecteurs de la semaine, reçu sur redaction@charliehebdo.fr :

— des dessins et des brèves autour du gag que tout le monde a trouvé avant tout le monde, «Houston, on a un problème!»

— Encore des courriers, plus ou moins sympathiques (“il y a vraiment  des charters qui se perdent……», nous écrit Jacqueline qui ne doit pas lire Charlie trop souvent) à propos de la pseudo-lettre ouverte de «Charlie» à M. Moussaoui, diffusée par le site des partisans de Marine Le Pen. Merci de lire par ici notre mise au point sur ce faux courrier

— On a reçu de la part de Victoire, élève en seconde, cette drôle de fable animalière qui «montre que contrairement à ce que l’on dit, les jeunes s’ intéressent aussi à la politique!»:
Le Taureau et l’Eléphant
Un taureau était de toutes les corridas,
Sa femme, vache opulente, le couvait l’air béat.
Elle savait les donzelles qu’il traînait à ses basques,
Mais fermait ses beaux yeux sur toutes ses frasques.
Seul lui importait que son taureau volage
Soit de l’arène le vainqueur,
Quitte à lui briser le cœur,
Pourvu qu’il sût rester au sommet des sondages :
Tu seras président de la République
Lui sussurait-elle d’une voix sardonique.
Pourquoi se méfier
Comment ce pachyderme lui passerait-il devant ?
Mais c’était sans compter une brune Gazelle,
Femme de ménage au Sofitel…
C’est ainsi que le Taureau perdit de sa superbe
Et tomba de bien haut.
Le gros Babar sous le pied lui coupa l’herbe,
Et à sa place put ainsi faire le beau.
Pour en politique être le gagnant,
Mieux vaut-être un Eléphant prudent
Qu’un Taureau pédant,
N’en déplaise à sa rombière
Que toute cette histoire fait braire.

— Cabu se fait cordialement engueuler par Bernard, à propos de ce dessin: «Une interprétation des paroles de La Marseillaise non seulement fausse, mais injurieuse pour les révolutionnaires.» On n’est pas historiens, mais on peut quand même rester perplexe devant l’exégèse recommandée par Bernard, sur le site
http://stephane.bougere.over-blog.com.

Publicités

Les échappés auxquelles vous avez échappé

Les dessins restés au mur lors du choix de la couverture n°1025

Par Luz, Riss, Jul et Catherine

La campagne low cost de Villepin

Les boîtes du CAC 40, Alstom, Veolia et d’autres, en ont ras le bol de payer de gros honoraires d’avocat à l’ancien bras droit de Chirac, et lui diront bientôt d’aller se faire financer ailleurs. Révélations sur les difficultés financières du candidat Villepin, qui annonce faire une campagne «modeste» mais ne peut pas faire autrement. Lire l’article sur charliehebdo.fr

Dans les archives de Charlie

Suite (et fin prochaine) d’une série de Unes sur Sarkozy par Riss.

Les échappées auxquelles vous avez échappé

Quelques dessins restés au mur lors du choix de la couverture 1023

« Ma Tata Thérèse » par Fabrice Nicolino et Catherine Meurisse, éd. Sarbacane

On ne sait pas si c’est vrai (il assure que oui), mais on comprend, en lisant l’histoire de la Tata Thérèse de Nicolino, pourquoi l’écologie lui colle à la peau. Ce sont des souvenirs d’enfants comme on en rêve tous, un tata magicienne dans une maison pleine d’animaux, des chats empaillés, des fennecs, un perroquet qui chante la Marseille et imite le bruit des bananes qu’on épluche… Faites-en profiter vos gamins, les dessins de Catherine vous enchanteront comme, enfants, ceux de Catherine Certitude et du Petit Nicolas!

DEDICACE
 Catherine dédicacera Ma Tata Thérèse et ses autres livres en compagnie d’Honoré, Luz et Tignous à la libaririe des Batignolles, 48 rue des Moines, Paris XVIIe (Métro Brochant) jeudi 26 janvier à partir de 18 heures.

Angoulême Off

Nicolas Pinet, dessinateur occasionnel dans Charlie, présentera avec toute l’équipe de MARS leurs fanzines sur le stand MARS dans le OFF du festival d’Angoulême:
Badmington International (c’est une faute faite exprès), Idiolâtries, Idoles et l’excellent MARS. (blog: http://mars-revue.blogspot.com)

Ils seront 10 place du PALET à Angoulême, à 5mn de la Mairie. du 26 au 29 janvier.