Dernier procès de la saga du clito: gagné!

La Cour de cassation a annulé hier la condamnation, par la cour d’appel de Douai, de  Charlie Hebdo pour diffamation de la conseillère municipale d’opposition lilloise Brigitte Mauroy, accusée en 2008 par le journal de "justifier" l’excision. En première instance, à Lille, le journal satirique avait été relaxé.

Pour le résumé des épisodes précédents: http://www.charliehebdo.fr