Dernier procès de la saga du clito: gagné!

La Cour de cassation a annulé hier la condamnation, par la cour d’appel de Douai, de  Charlie Hebdo pour diffamation de la conseillère municipale d’opposition lilloise Brigitte Mauroy, accusée en 2008 par le journal de « justifier » l’excision. En première instance, à Lille, le journal satirique avait été relaxé.

Pour le résumé des épisodes précédents: http://www.charliehebdo.fr